Jeu de dames

Le jeu de dames fait parti des jeux de sociétés les plus connus et pratiqués. On y joue partout dans le monde. Les règles peuvent alors varier suivant le lieu où l’on se trouve. C’est un jeu de stratégie, il n’y a pas la présence de hasard ou chance durant la partie.
En France, il se joue à deux, à l’aide d’un plateau-damier de 10 x 10 cases de couleurs différentes, sombres et clairs (le plus souvent noir et blanc), et de 20 pions par joueurs. Chaque participant déplace ses pièces une à une, à tour de rôle. Il existe des variantes où le damier se compose de 64 cases, ou encore 144 cases. Au niveau de la disposition du plateau, il faut le mettre de manière à ce que la case la plus sombre se trouve en bas à gauche de chaque participant.  Les deux adversaires placent alors leurs jetons sur les cases les plus foncées, en partant de la ligne se trouvant juste devant eux. Dès lors, le damier se voit rempli, et les 2 lignes ventrales du damier sont vides.
Le but du jeu consiste à capturer tous les pions de son adversaire. Pour cela, il faut respecter un certain nombre de règles portant sur le déplacement de pions, la prise de pions….

Historique / Place dans le monde :

Les origines du jeu de Dames sont lointaines.  On a pu retrouver des traces de plateau de jeu, le plus souvent matérialisé dans la pierre ou le sol, à différentes dates. Le plus ancien reste retrouvé, pourrait dater de l’an 4500 avant JC, un jeu de 4 x 4 en Bulgarie. D’autres vestiges ont été déterrés un peu partout dans le monde.  À l’époque les jeux de dames ne correspondaient pas vraiment à celui d’aujourd’hui. Le joueur pouvait déplacer ses pions comme bon lui semble, et le double pion, ou dame, n’existait pas encore. Se serait entre 2000 et 1500 avant J.C., qu’un Africain fit évoluer le jeu. Il est alors possible de se déplacer en arrière que lorsque l’on avait une dame, c’est-à-dire que si le pion en question avait atteint la ligne arrière de l’autre joueur.  Dès lors le damier était un quadrillage de 25 cases, et il y avait 12 jetons pour chaque joueur. Ce plateau a été découvert sur les dalles du toit du temple de Louxor (1500 avant J.C.).
En Europe, on peut retenir l’hypothèse de l’Espagnol Joseph Brunet, qui avance que l’origine de notre jeu de Dames actuel date du Moyen-âge. À l’époque, il s’appelait Alquerque de Doce, ce qui signifie « Marelle de Douze » et se pratiquait sur un échiquier à l’aide de pièces.  Le plateau était alors composé de 6 lignes et 6 colonnes entrecroisées de diagonales dans les deux sens. Les 2 joueurs avaient en leurs possessions chacun 12 pions. Déjà à cette date, la capture de pion se faisait en sautant au dessus d’un jeton adverse.